Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 98
Le dernier homme debout - Records du monde
Sport

Le dernier homme debout

Chaque heure, un nouveau départ !

Il est temps aujourd’hui de vous parler d’une course d’endurance complètement folle. Finit les petites courses comme Le Festival des Templiers, l’Ultra Trail du Mont-Blanc ou encore la Diagonale des Fous… Il faut désormais laisser sa place à une épreuve encore plus dingue : le Backyard Ultra. Certaines éditions ont comme sous-titre « The last man standing » ce qui signifie « le dernier homme debout », ce qui est un nom très évocateur et judicieux ! Puisque le principe de cette course est qu’elle ne se termine que lorsque le dernier a décidé d’abandonner ou n’est plus en capacité de suivre les règles. Cette course a été imaginée par Lazarus Lake, le fondateur de la Barkley qui est considérée comme l’une des courses les plus dures au monde.

Les règles du « dernier homme debout »

Chaque heure est donné un départ pour une boucle de 6,706km. Pour pouvoir prétendre repartir, il faut arriver dans le temps imparti… et c’est tout. Et ensuite, le but est de faire autant de tours que le corps supportera… Si l’athlète arrive avant la fin des 60 minutes, il peut se reposer et attendre le prochain départ. Également, il est possible de repartir quand on le souhaite… tant que le parcours sera bouclé dans le temps imparti.


Partez équipé lors de vos courses d’ultra-endurance (lien d’affiliation Amazon) :

Sac à dos ultraléger avec poche d’hydratation 2L


Le record du monde de Backyard Ultra

Le record est de 108 tours et il a été établi par l’américain de 47 ans Harvey Lewis ! Soit près de 108h de course (107h47’31 pour être exact) lors desquels il a parcouru la distance de 724,2 kilomètres (108 fois 6,706km). Deux autres hommes ont également battu le précédent record du monde de l’australien Phil Gore (102h) : le canadien Ihor Verys avec 107h et le polonais Bartosz Fudali avec 103h.

Cela représente quatre jours et demi de course, sans dormir, si ce n’est que des micro-siestes effectuées lors des dernières heures puisque s’ils terminent leur boucle un peu plus tôt, ils ont le temps restant pour récupérer.

À noter que les Belges ont une longueur d’avance sur cette discipline et remportent régulièrement les classements par équipes : ils ont parmi leurs meilleurs représentants à ce jour : Merijn Geerts et Ivo Steyaert qui ont tout deux déjà réalisé 101 tours.

Courtney Dauwalter avait elle complété 68 tours (soit 456km) lors de l’édition 2020 (même performance que lors de l’édition précédente !) et elle détient toujours le record du monde féminin à ce jour de cette discipline.


Le niveau monte en France

La meilleure performance française à ce jour est à attribuer à Christophe Baud qui a rélisé 77 tours lors de la finale mondiale de backyard 2023. Il bat le précédent record de Nicolas Cointepas qui avait effectué 63 tours (soit 422,478km) lors de la Backyard du lac de Monteux, une semaine plus tôt.

Chez les femmes, en France, c’est Claire Bannwarth qui détient à ce jour la meilleure performance avec 60 tours.

La backyard connaît un certain essor en France avec déjà plusieurs organisations prévues pour 2023.

Préparez-vous sérieusement à ce record (lien d’affiliation Amazon) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 ⁄ 2 =