L’ironman le plus rapide

25 novembre 2021 0 Par admin

L’ironman est la distance “rêve” de nombreux triathlètes, tout comme pourrait l’être le marathon pour un coureur. Mais la difficulté est que l’ironman comporte un marathon en dernière épreuve, et qu’il faut avant se coltiner 3,8 kilomètres de nage et 180 kilomètres de vélo !

Et c’est le norvégien Kristian Blummenfelt qui détient la meilleure performance mondiale à ce jour en ayant établi le chrono de 7h21’12” à Cozumel au Mexique. Il réalise cette performance alors même que c’est la première fois qu’il s’aligne sur cette distance ! Sur ce triathlon record, il finit notamment son marathon en 2h35 !

Le précédent record était détenu par le triathlète allemand Jan Frodeno en 7h27’53” qui avait nagé les 3,8km à 1’12” de moyenne par 100m, roulé à 45,9 km/h de moyenne sur le vélo pour terminer son marathon de course en 2h43’52” soit 3’53”/km.

La planification de l’entraînement pour un triathlète (lien d’affiliation Amazon) :

Chez les femmes, le record est détenu par l’allemande Laura Philipp qui a réalisé l’ironman en 8h18’20”, en bouclant notamment son marathon en 2h45 et 39 secondes. Cette performance a été réussie lors de l’ironman d’Hamburg le 5 juin 2022.

Certaines performances encore meilleures sur la distance de l’ironman ont été réalisées chez les hommes et chez les femmes en Allemagne au challenge de Roth qui possède un parcours cycliste très favorable. Patrick Lange y a réalisé 7h19’19” chez les hommes en 2021 et pour les femmes, Chrissie Wellington y a réalisé 8h18’13” en 2011.

Le SUB 7h, le graal atteint dans des conditions avantageuses

Tel l’avait fait Eliud Kipchoge pour descendre sous les 2 heures au marathon, le recordman norvégien Kristian Blummenfelt a réalisé une performance majuscule en terminant la distance en 6h44’25” le 5 juin 2022, aidé par de très nombreux lièvres dans les 3 disciplines. Dans la même configuration, la britannique Katrina Matthews a réalisé la distance en 7h31’54” ! La partie vélo a été réalisée sur un circuit automobile qui a permis au norvégien de rouler en moyenne sur les 180km à 52,85km/h !

Comme pour le marathon, cette performance hallucinante a beaucoup été décriée. Elle ne reflète pas les conditions réelles d’une course réglementaire.